Jacques Bainville

Na Galipedia, a Wikipedia en galego.

Jacques Bainville, nacido o 9 de febreiro de 1879 en Vincennes (Val do Marne) e morto o 9 de febreiro de 1936 en París, foi un xornalista e historiador francés.

Biografía[editar | editar a fonte]

Jacques Bainville estudou no liceo Henri-IV, orientándose despois polas letras e a historia. Publicou a súa primeira obra en 1900, á idade de 20 anos, Louis II de Bavière.

Por medio de Charles Maurras entrou en La Gazette de France da L'Action française onde tiña a cargo a rúbrica de política estranxeira. Bainville escribiu tamén para La Liberté, Le Petit Parisien e La Nation belge. El foi, ademais, o director do xornal La Revue universelle.

Gran figura do monarquismo nacionalista e da Action française, exalta a política da monarquía francesa (Histoire de France, 1924), sinte desacougo pola febleza da democracia fronte á potencia alemá (la Troisième République, 1935). Elixido para a Académie française en 1935 na cadeira deixada por Raymond Poincaré.

Na súa obra principal, Les Conséquences politiques de la Paix, publicada en 1920, Jacques Bainville denuncia o Tratado de Versalles (1919) e as compensacións tan grandes demandadas a Alemaña, que el estima humillantes e que fará que Alemaña procure a revancha nun futuro próximo. Profundamente anticomunista e antixermanista, deu unha visión do século XX que foi en gran parte verificado polo horror da Segunda Guerra Mundial


Obras[editar | editar a fonte]

  • Louis II de Bavière, Librairie Académique Perrin, 1900. Réédition, Complexe, 1985,
  • Bismarck et la France, Nouvelle librairie nationale, 1907. Réédition, Godefroy de Bouillon, 1996,
  • Le Coup d'Agadir et la guerre d'Orient, Nouvelle librairie nationale, 1913
  • Histoire de deux peuples : la France et l’Empire allemand, 1915
  • La Guerre et l’Italie, 1916
  • Petit Musée germanique, Société littéraire de France, 1917
  • La Russie en 1916, 1917
  • Histoire de trois générations, 1918
  • Comment placer sa fortune ?, 1919
  • Comment est née la Révolution russe, 1919
  • Les Conséquences politiques de la paix, limiar de Pierre Gaxotte, Nouvelle Librairie nationale, 1920. Réédition, A. Fayard, 1946; con limiar de Edouard Husson, Gallimard, 2002; (Dispoñible en Gallica aquí e na Université du Quebec aquí)
  • Ironie et poésie (avec Charles Maurras et Léon Schulz), Pigeonnier, 1923
  • Filiations, 1923
  • Tyrrhenius, 1923
  • Heur et malheur des Français, Nouvelle Librairie nationale, 1924 (En Gallica aquí)
  • Histoire de France, Éd. Arthème Fayard, 1924 (En liña Indiens et Forets). Réédition, éd. Tallandier, coll. Texto, 2007.
  • Le Dix-huit Brumaire, 1925. Réédition, Bernard Giovanangeli, 2002,
  • Préface de Mirabeau ou la révolution royale, de Herbert Van Leisen, B. Grasset, 1926
  • Le Salon d'Aliénor, 1926
  • L'Allemagne romantique et réaliste, Éd. Arthème Fayard, 1927
  • Le Critique mort jeune, Éditions du Monde moderne, 1927. Extrait disponible en ligne
  • Au Seuil du siècle, 1927
  • Jaco et Lori, Bernard Grasset, 1927
  • Le Vieil Utopiste, 1927
  • Petite histoire de France, illustré par Job, Mane, Tours, 1928. Réédition
  • Couleurs du temps, 1928
  • La Tasse de Saxe, 1928
  • Le Salon d’Aliénor, 1929
  • Le Jardin des lettres, Du capitole, 1929
  • Une Saison chez Thespis, Éditions Prométhée, 1929
  • Napoléon, Éd. Arthème Fayard, 1931. Réédition, Balland, 1995; Jean-Cyrille Godefroy, 2000, ASIN 2841910008; Gallimard, 2005. (Na Université du Quebec aquí)
  • Maximes et réflexions, La cité des livres, 1931
  • Les Sept portes de Thèbes, 1932
  • Les Étonnements de Michou, 1932
  • Histoire de deux peuples continuée jusqu’à Hitler, Éd. Arthème Fayard, 1933. (Na Université du Quebec aquí)
  • Histoire de trois générations, avec un épilogue pour la quatrième, Grandes études historiques , 1934
  • La Troisième République, Arthème Fayard, 1935
  • Préface de Jomini ou le Devin de Napoleon, de Xavier de Courville, Pleon, 1935, ASIN: B000V98S72
  • Les Dictateurs, Les Éditions Denoël et Steele, 1935. Réédition : Jean-Cyrille Godefroy, 1996, ASIN 2841910199. (Na Université du Quebec aquí)


Véxase tamén[editar | editar a fonte]

Outros artigos[editar | editar a fonte]

Ligazóns externas[editar | editar a fonte]